Le tutorat pour les élèves en difficulté du secteur des jeunes annoncé en grandes pompes par le ministre Roberge tarde à s’implanter.

Voir le communiqué du SEOM