La Fédération autonome de l’enseignement propose aujourd’hui un modèle de laïcité qui définit cette dernière comme principe politique assurant la séparation de l’État du pouvoir religieux, ainsi que la neutralité de l’État au regard des croyances religieuses. Cette même laïcité est une condition sine qua non pour garantir la cohésion sociale au Québec et à cet égard, la FAE invite le gouvernement Marois à recentrer le débat sur ce concept de laïcité dans le projet de loi qu’il s’apprête à présenter la semaine prochaine.

[…]