Après les points de presse successifs du premier ministre et du ministre de l’Éducation, la réaction de la FAE, tout comme celle du SEOM, est que plusieurs questions sont restées sans réponse.

Voir le communiqué de la FAE