Covid-19

Foire aux questions 

Le SEOM, en collaboration avec la FAE, a préparé cette foire aux questions dans le but d’informer ses membres. Elle contient surtout des questions-réponses à incidence locale et quelques questions-réponses d’ordre national. Les réponses données ont été validées par le SEOM avec la CSMB. Même chose pour les questions nationales entre la FAE et le MEES.

Cette foire aux questions est évolutive. Les questions les plus souvent posées par les membres du SEOM y sont incluses. Les réponses peuvent être aussi évolutives. Il est important de vérifier les mises à jour (MAJ) des réponses qui seront précisées entre parenthèses (MAJ, 23 mars 2020, 14h30) pour lire la plus récente. Lire la page jusqu’en bas pour trouver la question et la réponse que vous cherchez.

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question :

  • Téléphonez au SEOM au 514-637-3548
  • Écoutez le message jusqu’au bout
  • Appuyez sur le chiffre correspondant à la personne répondante pour votre question.
  • Laissez un message et précisez votre courriel personnel pour une réponse privée
  • Vous aurez une réponse rapidement par courriel ou votre question et sa réponse seront publiées dans cette foire aux questions.

Au niveau pédagogique

Q 1- Que faire avec les demandes répétées d’envoyer des travaux, devoirs ou leçons aux élèves à la maison ?

R 1- (SEOM, 25 mars) Le SEOM invite les membres à ne pas envoyer de travail à faire à la maison pendant la fermeture des établissements. Le ministre a déclaré « On ne veut pas que les parents deviennent des profs ». Le MÉES a un plan national, des activités à caractère éducatif pour maintenir des acquis seront diffusées sur les plateformes Web du ministère et des capsules vidéos seront diffusées sur les ondes de Télé-Québec. Certaines familles sont défavorisées au niveau des équipements technologiques. La CSMB nous informe qu’elle reçoit plusieurs plaintes par rapport aux disparités d’accès à la technologie.

Q 2- Les enseignantes et enseignants ne devraient-ils pas faire leur part en tentant de maintenir à niveaux les élèves au sujet des apprentissages ?

R 2- (SEOM, 25 mars) L’urgence en ce moment n’est pas l’apprentissage des élèves, mais la santé de la population. Les profs qui ont envie de contribuer à la crise actuelle peuvent le faire sur une base citoyenne. Le SEOM suggère aux collègues volontaires de contacter leur municipalité ou les organismes communautaires de leur quartier ou de leur région. Ces organismes ont tous besoin de bénévoles. Il faut se concentrer sur ce qui est le plus urgent : la santé des gens de notre communauté, l’alimentation et le soutien des personnes vulnérables (personnes âgées, personnes itinérantes, personnes immunosupprimées, etc.).

Q 3- Sans envoyer des travaux par courriel, est-ce que je peux communiquer avec mes élèves pour les rassurer ?

R 3- (SEOM, 25 mars) Le SEOM doit poursuivre ses discussions avec la CSMB à ce sujet, notamment en ce qui a trait à la politique d’utilisation des TIC. Dans l’intervalle, le SEOM recommande aux membres qui souhaitent malgré tout le faire, d’attendre. Le SEOM poursuit ses discussions avec la CSMB. Nous tenterons ensemble de trouver une solution qui convient à tous.

Q 4- Qu’arrivera-t-il avec l’évaluation des élèves, le classement et la promotion des élèves pour l’an prochain ?

R 4- (SEOM, 25 mars) Le ministre a déjà dit à plusieurs reprises qu’avec deux bulletins sur trois déjà émis, il est possible de statuer sur le classement et la promotion. La FAE est en contact permanent avec le MÉES pour obtenir les réponses précises à ce sujet. Il n’y a pas d’inquiétudes à se faire à ce sujet. Le SEOM est toujours en attente aussi pour tout ce qui concerne l’EDA et la FP. D’autres détails suivront à cet effet.

Q 5- Qu’en est-il des consultations à mener dans les établissements en ce qui a trait à la grille-matière, la formation des groupes, les commandes de matériel et autres pour l’an prochain ?

R 5 – (SEOM, 25 mars) Dans le respect du contrat de travail et pour assurer une transition cohérente en prévision de la prochaine année scolaire, le SEOM est d’avis que ces consultations doivent se faire, Covid-19 ou non.  Le SEOM est en contact avec la CSMB et la FAE. Le SEOM et la CSMB sont en attente de certaines décisions qui seront prises au niveau national. L’arrêté ministériel n’a pas suspendu le processus du choix des tâches ni les mécanismes de sécurité d’emploi. Les moyens possibles de consultation doivent être élaborés pour soutenir les délégués et les présidences de CPEE. Le SEOM a demandé à la CSMB que les directions d’établissement attendent avant de procéder que le processus de consultation soit établi entre le SEOM et la CSMB. Les modalités de ces consultations seront diffusées après discussion avec la CSMB, à la suite des décisions nationales.

Rémunération

Les réponses quant à la rémunération sont basées sur les directives du ministre émises pour la période de fermeture du 13 au 27 mars. Nous sommes dans l’attente des prochaines directions pour la période subséquente au 27 mars.

Q 1 – Qu’arrivera-t-il de la rémunération

a) Des réguliers ?

R 1a – (SEOM, 24 mars) Les enseignantes et enseignants seront payés durant la fermeture (13 au 27 mars). Nous sommes en attente des directives du ministre pour la période du 28 mars au début mai.

b) Des détenteurs de contrats ?

R 1b – (SEOM, 24 mars) Les enseignantes et enseignants seront payés durant la fermeture (13 au 27 mars). Nous sommes en attente des directives du ministre pour la période du 28 mars au début mai.

c) Des suppléants plus de 20 jours ?

R 1c – (SEOM, 24 mars) Les enseignantes et enseignants seront payés durant la fermeture (paiement à la pièce). Nous sommes en attente des directives du ministre pour la période du 28 mars au début mai.

d) Des suppléants occasionnels ?

R 1d – (SEOM, 24 mars)  Les suppléantes et suppléants occasionnels prévus à l’horaire du 13 au 27 mars seront payés pour les heures de travail prévues durant ces deux semaines. Vous pourriez également être éligible à l’assurance-emploi. Nous vous invitons à communiquer avec la personne répondante de votre établissement pour plus de détail.

e) Des taux horaires (FP et EDA) ?

R 1e – (SEOM, 24 mars) Les enseignantes et enseignants seront payés durant la fermeture (paiement à la pièce). Nous sommes en attente des directives du ministre pour la période du 28 mars au début mai. Vous pourriez également être éligible à l’assurance emploi. Nous vous invitons à communiquer avec la personne répondante de votre établissement pour plus de détail.

Q 2-  Des enseignants qui iront travailler dans les services de garde ?

R 2 – (SEOM, 24 mars)  Les enseignantes et enseignants qui pourraient être appelés à travailler éventuellement dans les services de garde conserveraient leur traitement régulier, sans compensation additionnelle.

Q 3 – Quelles sont les mesures d’aide financière auxquelles j’ai droit ?

R 3 – (SEOM, 24 mars) Nous vous invitons à communiquer avec la personne répondante de votre établissement pour en connaître davantage sur les mesures mises en place par le gouvernement provincial et fédéral.

Q 3a – Je suis précaire et je comblais ma tâche avec de la suppléance à la journée, qu’arrivera-t-il ?

R 3a – (SEOM, 24 mars) Les enseignantes et enseignants qui avaient une tâche qu’ils ou elles complétaient avec de la suppléance pourraient être éligibles à de l’assurance-emploi. Nous vous invitons à contacter la personne répondante de votre établissement pour plus d’information. Par ailleurs, si certaines suppléances étaient déjà à votre horaire d’ici au 27 mars, vous serez rémunéré selon cet horaire.

Q 3b – Que va-t-il arriver avec ma retraite progressive ?

R 3b – (SEOM, 24 mars) Aucun changement n’est à prévoir concernant les modalités convenues pour votre retraite progressive. Pour toute question, nous vous invitons à communiquer avec la personne répondante de votre établissement.

Q 3c – Est-ce qu’il va y avoir des impacts sur les paies d’été ?

R 3c – (SEOM, 24 mars) Aucun changement n’est à prévoir concernant les paies d’été. En effet, comme le traitement régulier est maintenu, une partie de votre paie continue d’être prélevée pour les paies d’été comme si vous étiez au travail.

Invalidité

Q 4a – J’ai des rendez-vous médicaux de prévus, que dois-je faire ?

R 4a – (SEOM, 24 mars) Actuellement, nous avons comme information que plusieurs centres de santé reportent leurs rendez-vous médicaux. Nous vous invitons à communiquer avec votre clinique afin de confirmer si votre rendez-vous est maintenu ou reporté.

Q 4b – J’avais une convocation avec le médecin conseil au Siège social de la CSMB, qu’arrive-t-il ?

R 4b – (SEOM, 24 mars) Les convocations pour des évaluations qui étaient prévues au Siège social de la CSMB sont annulées jusqu’au 1er mai.

Q 4c – J’avais une convocation pour une expertise à l’externe, qu’arrive-t-il ?

R 4c – (SEOM, 24 mars) Pour les expertises à l’externe, nous vous invitons à confirmer le statut de votre convocation avec la CSMB. En effet, certaines expertises pourraient être maintenues sous forme de télémédecine, comme celles en psychiatrie. Il est toutefois à noter qu’avec les annonces de fermetures de toutes entreprises non essentielles, il est possible que les bureaux offrant des services d’expertises ferment leurs portes temporairement. Pour toute question sur votre situation particulière, nous vous invitons à contacter la personne répondante de votre établissement.

Q 5 – Jusqu’à quand les écoles et les centres sont fermés? (23 mars)

R 5 – (FAE, 23 mars 16h) les écoles et les centres sont fermés jusqu’au 1er mai 2020, inclusivement, en raison des risques liés à la COVID-19, à la suite de la décision du gouvernement et sur les recommandations de la santé publique. 

Q 1 – Est-ce que cette fermeture pourrait se prolonger au-delà du 1er mai 2020? (23 mars)

R 1 – (FAE, 23 mars 16h) Pour l’instant, la fermeture est prévue jusqu’au 1er mai inclusivement. Tel que l’a mentionné le ministre de l’Éducation, la fermeture des écoles et des centres est une décision de santé publique et leur réouverture doit donc se baser sur celle-ci. La FAE et ses syndicats affiliés suivent la situation de très près. Celle-ci évolue vite et les décisions qui iraient au-delà du 1er mai 2020 seront prises en temps et lieu, si tel devait être le cas.

Q 2 – Y a-t-il des cours et des leçons données pendant cette période par les enseignantes et enseignants? (23 mars)

R 2 – (FAE, 23 mars 16h) Non, le gouvernement mettra progressivement à la disposition des parents et des élèves, dès la semaine prochaine, soit le 30 mars, des vidéos pédagogiques, proposées par le ministère de l’Éducation et diffusées à la télévision publique, une trousse en ligne de ressources et des activités pédagogiques optionnelles.

De plus, puisque le contexte actuel constitue un défi important d’organisation familiale, les parents n’ont pas à se transformer en enseignantes et enseignants. Le but est de maintenir les acquis avec les activités suggérées.

Q 3 – Qu’en est-il des élèves en formation professionnelle et en formation générale des adultes? (23 mars)

R 3 – (FAE, 23 mars 16h) La FAE demandera des précisions à cet effet afin d’éclaircir ces directives.

Q 4 – Qu’en est-il du cheminement pédagogique des élèves en difficulté? (23 mars)

R 4 – (FAE, 23 mars 16h) La FAE est tout à fait consciente des défis que cela représente pour les parents d’élèves en difficulté. Tel que prévu par le gouvernement, ces élèves pourront bénéficier du soutien offert par des professionnels. Ils auront aussi accès à des services éducatifs complémentaires ainsi qu’aux outils technologiques adaptés à leurs besoins.

Q 5 – Les enseignantes et les enseignants doivent-ils répondre aux demandes des directions d’établissements en ce qui concerne la planification de la prochaine année scolaire? (23 mars)

R 5 – (FAE, 23 mars 16h) La FAE a été informée que, malgré les directives du ministre Roberge à l’effet que les écoles et les centres sont fermés jusqu’au 1er mai 2020, certaines directions d’établissements continuent d’exercer des pressions sur le personnel enseignant. Ces directions d’établissements tentent de faire croire que l’année scolaire se poursuit, malgré la pandémie qui touche l’ensemble des citoyennes et des citoyens, dont font partie les profs. La FAE invite tous les acteurs du milieu à ne pas ajouter de crise à la crise. La situation évolue très rapidement et la priorité est d’abord la santé publique de tous. Vient ensuite la consolidation des acquis des élèves. C’est là-dessus qu’il faut actuellement se concentrer.

Q 6 – Les élèves devront-ils reprendre leur année actuelle? (23 mars)

R 6 – (FAE, 23 mars 16h) Les élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire n’auront pas à reprendre l’année scolaire actuelle. Le passage des élèves au niveau suivant ou non sera basé sur le jugement professionnel de l’enseignant de l’élève en fonction des deux premiers bulletins. Dans tous les scénarios envisagés, les épreuves ministérielles n’auront pas lieu.

Des compléments d’informations sont attendus concernant les centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle.

Q 7 – Les enseignantes et les enseignants peuvent-ils aller récupérer des effets dans les écoles et les centres? (23 mars)

R 7 – (FAE, 23 mars 16h) La directive émise par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, demeure la même : les enseignantes et les enseignants ne peuvent pas aller récupérer des effets personnels dans les écoles et les centres, et ce, au moins jusqu’au vendredi 1er mai 2020 inclusivement.