La CSMB vient d’aviser le SEOM à 19h30 qu’en raison du COVID-19,  toutes les écoles et tous les centres ainsi que les services de garde seront fermés le vendredi 13 mars afin de permettre l’élaboration du plan d’action à déployer sur la base des directives de la santé publique.

Les membres sont invités à vérifier leurs courriels et le site du SEOM pour connaître le pour le lundi 16 mars.

Les services du SEOM seront maintenus toute la journée du 13 mars.

Le message de la CSMB du 12 mars 19h30

De : Direction générale <Direction.Directiongenerale@csmb.qc.ca>
Envoyé : 12 mars 2020 17:30
Objet : Urgent – Coronavirus

Chers membres du personnel,

Suite à la conférence de presse de ce midi de la Direction de la santé publique et du Premier ministre du Québec, des actions doivent être planifiées et mises en place dans nos établissements. Nous vous informons que toutes les écoles, centres et services de garde seront fermés DEMAIN, LE 13 MARS. Cette journée permettra de planifier les actions à mettre en œuvre la semaine prochaine, afin de déployer efficacement les directives de la Santé publique.

Les membres du personnel doivent demeurer à la maison.

Veuillez consulter la page d’accueil du site internet de la CSMB pour suivre l’évolution de la situation.

Nous vous remercions de votre collaboration.

Dominic Bertrand

Directeur général | Direction générale
Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

1100, bd de la Côte-Vertu, Montréal (Québec)  H4L 4V1

Les consignes de la Direction de santé publique

Les consignes de la FAE

COVID-19 : mise à jour

La FAE vient de recevoir copie d’une lettre adressée aux directions générales des centres de services scolaires par le sous-ministre Éric Blackburn. Bien que la FAE est consciente que la Direction de la Santé publique peut imposer certaines règles considérant la situation dans laquelle nous nous trouvons et que la lettre répond à certaines interrogations, le ministère doit assumer pleinement son leadership.

C’est pourquoi la FAE se questionne sur certaines directives contenues dans la lettre, notamment celle qui concerne l’organisation du travail. Selon la FAE, les solutions, même si elles doivent tenir compte de la réalité des milieux, ne peuvent pas être à ce point à géométrie variable de telle sorte que les personnels, notamment les profs, pourraient se retrouver dans des situations ingérables. Les employeurs doivent convenir des solutions avec les représentants syndicaux locaux.

La FAE a fait connaitre son point de vue au sous-ministre et a demandé des clarifications au ministre de l’Éducation.

Pour prendre connaissance de la lettre : https://www.lafae.qc.ca/…/uploa…/2020/03/covid-19_lettre.pdf