Le Conseil d’administration et le Conseil des personnes déléguées du SEOM ont appuyé à l’unanimité la lutte menée par nos collègues du personnel de soutien scolaire de l’Ontario qui ont défié une loi spéciale leur interdisant de recourir à la grève. Le débrayage du 4 novembre survenu aux lendemains de l’adoption de cette loi matraque a eu pour effet que le gouvernement Ford a retiré cette loi odieuse niant le droit fondamental de faire la grève dans le respect des encadrements légaux. Le SEOM a fait parvenir une lettre d’appui au Conseil des syndicats des conseils scolaires de l’Ontario (SCFP-Ontario) qui représente les employées et employés de soutien scolaire de l’Ontario ainsi qu’un chèque de 1000$ en guise de solidarité par la lutte syndicale qu’ils mènent depuis des mois. Les négociations ont repris la semaine dernière mais aucun progrès n’a encore été rendu public.

Voir la lettre d’appui du SEOM