Le projet de société éducatif du Québec, progressiste et moderne, tel qu’imaginé par les bâtisseurs comme Paul Gérin-Lajoie pendant la Révolution tranquille, demeure bel et bien vivant, malgré les défis que doit affronter l’école publique. En effet, 74 % des Québécoises et Québécois affirment que l’école n’est pas un bien de consommation, selon la deuxième partie d’un sondage Léger, commandé par la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) et présenté ce matin lors du lancement de la 9 e Semaine pour l’école publique (SPEP). De plus, 56 % des Québécoises et Québécois croient que l’école publique assure mieux l’égalité des chances que l’école privée, qui récolte 27 %. Enfin, 68 % des Québécoises et Québécois croient que l’école publique assure mieux la mixité sociale que l’école privée, qui obtient 19 %.

[…]