Comme vous le savez, votre employeur s’est adressé, le 23 octobre dernier, à la Cour supérieure du Québec an que celle-ci ordonne l’arrêt dénitif de l’Opération composition de la classe ainsi que la destruction des données recueillies. Cette importante opération, autorisée par le Conseil fédératif de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) en avril dernier, vise, entre autres, à faire respecter les dispositions du contrat de travail qui concernent les règles relatives à la composition des classes. Malgré les représentations patronales, le juge de la Cour supérieure a plutôt fait le choix d’entériner une entente qui prévoit la suspension de l’Opération.

[…]